souche lcr35

NEW-LOGOS-BLEU-OCTOGONE_09 (lactobacillus)

Lcr35 est une souche de Lactobacillus rhamnosus, dont la caractérisation a été réalisée par des méthodes phénotypiques et génomiques dans trois études cliniques publiées.

Elle est d’origine humaine et a été isolée de l’intestin d’un enfant sain, dans les années 1950. Lcr35 est utilisée en médecine humaine depuis plus de 60 ans en gastroentérologie et 40 ans en gynécologie. Elle dispose de données de sécurité exceptionnelles (exempt de signalements de pharmacovigilance dans ces deux domaines thérapeutiques).

Lcr35 est génétiquement stable, sans plasmides ni gènes d’antibiorésistance transférables. Le profil génomique de la souche est systématiquement contrôlé sur tous nos lots.

Caractérisation phénotypique

Le phénotype de L. rhamnosus a été caractérisé par des examens macroscopiques et microscopiques évaluant son activité catalase, son caractère homofermentaire, et son métabolisme glucidique (API 50 CH et VITEK 2). Au niveau macroscopique, lors de la culture sur milieu de Man, Rogosa et Sharpe (MRS), les colonies de L. rhamnosus obtenues en surface apparaissent lisses, blanches et plus ou moins rondes, avec des bords circulaires réguliers. Les colonies en profondeur sont lenticulaires. Au niveau microscopique, L. rhamnosus apparaît sous forme de bacilles à Gram positif sessiles, sans spore, aux extrémités arrondies, pouvant être isolés, groupés par deux ou se présenter sous forme de courts filaments. L. rhamnosus est catalase négatif et non gazogène après 24 heures. Sa caractérisation a été réalisée à l’aide du système API CH 50 pour l’étude du métabolisme glucidique, et du système VITEK 2 pour l’identification bactérienne et le test de sensibilité aux antibiotiques.

Notre  souche LCR35 a été analysée à l’aide des techniques susmentionnées. Les résultats obtenus s’accordent avec le profil phénotypique de L. rhamnosus.

Caractérisation génotypique

Lactobacillus-rhamnosus-b-002 copyLa séquence du gène de l’acide ribonucléique ribosomal (ARNr) 16S du LCR35 a été comparée à celles des souches de L. casei, L. rhamnosus, et L. zeae. Une similitude de 99% a été observée dans les séquences de ces souches (cf. Tableau 3.3.1-1). Ces résultats démontrent que LCR35 appartient au groupe de L. casei, qui inclut les souches L. casei, L. rhamnosus, et L. zeae.

L’opéron de l’ARNr du LCR35 a également été séquencé et comparé à des séquences partielles de l’ARNr de diverses bactéries d’acide lactique (Coudeyras et al., 2008). Les résultats ont démontré que LCR35 présentait plus de 97% d’homologie avec les membres du groupe de L. casei.

Une comparaison par alignement multiple des séquences de l’ITS 23S-5S du LCR35 à celles de sept souches de Lactobacillus, ainsi que la construction d’un dendrogramme avec la méthode UPGMA (Unweighted Pair Group Method with Arithmetic Mean) ont démontré que LCR35 est défini taxonomiquement comme appartenant à l’espèce L. rhamnosus (Coudeyras et al., 2008).

Top