Diarrhee

Large Intestine Anatomy (diarrhea)

Selon l’OMS, la diarrhée aiguë est définie par au moins trois selles liquides et/ou molles par jour pendant un minimum de 14 jours. Lorsqu’une diarrhée dure plus d’un mois ou devient récurrente, on l’appelle diarrhée chronique. Cette distinction est importante d’un point de vue pratique pour des raisons étiologiques, mais aussi en raison des mécanismes physiopathologiques sous-jacents. En conséquence, il semble difficile, même incohérent, de traiter toutes ces maladies de manière globale.

La diarrhée aiguë constitue l’un des problèmes de santé publique les plus fréquents dans le monde. Heureusement, dans la plupart des cas, l’issue est spontanément favorable en cinq jours. Seulement 5 à 10% des patients doivent subir des explorations. Mais en raison de l’abondance des pertes hydriques et électrolytiques, la diarrhée aiguë peut engager le pronostic vital, en particulier chez les personnes très âgées, très jeunes, et chez les sujets à risque.

 

Épidémiologie

Dans les pays en développement, les maladies diarrhéiques constituent l’une des principales causes de mortalité et de morbidité chez les enfants. C’est une cause majeure de malnutrition et de retard de croissance.

À travers le monde, selon le dernier rapport de l’OMS (UNICEF/WHO, Diarrhoea: Why children are still dying and what can be done, 2009), le nombre d’épisodes touchant les enfants de moins de 5 ans chaque année est estimé à 2,5 milliards. Un chiffre stable depuis vingt ans. La mortalité a diminué au cours des 20 dernières années. On compte toutefois 1,5 million de décès imputables à ces maladies en 2004. Malgré cette amélioration, dans tous les pays réunis, les diarrhées restent la seconde cause de décès chez les enfants de moins de 5 ans, juste derrière la pneumonie. Conjointement, la pneumonie et la diarrhée représentent 40% de l’ensemble des décès chez les jeunes enfants. Environ 80% des décès imputables aux diarrhées surviennent pendant les deux premières années de vie.

 

Anatomie Bacteries Diarrhée (diarrhea)Diarrhées aiguës : une origine essentiellement infectieuse

Dans les pays en développement, le rotavirus, Escherichia coli entérotoxinogène (ETEC), Campylobacter jejuniShigella et Cryptosporidium sont les principales causes de diarrhées infantiles. Les autres causes peuvent être localement importantes : Vibrio cholerae (dans les zones d’endémie et au cours des épidémies), souches de Salmonella autres que typhi (dans les régions où les aliments traités sont largement utilisés), et Ecoli entéropathogène (EPEC) (chez les nouveau-nés hospitalisés). Les infections mixtes, dues à deux ou plusieurs agents entéropathogènes, constituent 5 à 20% des cas observés dans les établissements de santé.

Dans les pays occidentaux, les infections virales sont l’étiologie la plus courante des maladies se manifestant par des diarrhées.

Traitement

Le traitement doit se baser sur les principales caractéristiques de la maladie et sur la compréhension de la pathogenèse sous-jacente. Les principes fondamentaux du traitement sont :

  • Les diarrhées aqueuses, indépendamment de leur étiologie, nécessitent le remplacement des fluides et des électrolytes perdus.
  • La prise alimentaire doit être poursuivie, dans tous les types de diarrhées, et augmentée pendant la convalescence afin de prévenir tout effet délétère sur l’état nutritionnel. L’allaitement est privilégié chez les jeunes enfants, en particulier dans les régions à risque en matière d’hygiène (hydratation, nutrition et protection immunitaire).
  • Les antimicrobiens et les antiparasitaires ne doivent pas être utilisés en routine. La majorité des épisodes de diarrhées, y compris les épisodes graves accompagnés de fièvre, ne répond pas à ce type de traitement.

La place des probiotiques dans le traitement des troubles diarrhéiques peut être déterminée par différentes approches. L’approche physiopathologique est la méthode la plus souvent appliquée et documentée. Les mécanismes et le site d’action essentiellement digestif des probiotiques a légitimé leur utilisation. Elle a été évaluée et justifiée en tant que traitement symptomatique, voire étiologique, potentiel des diarrhées.

Les études précliniques et cliniques (études de pharmacodynamie, d’efficacité et de tolérance chez des volontaires sains, ainsi que chez des patients adultes ou pédiatriques) validant les bénéfices de l’utilisation des probiotiques dans le traitement symptomatique des diarrhées, montrent un rapport efficacité/effet indésirable favorable  comparé à un placebo.

Top